Cuba ! – Histoire de patienter.

27 Mai

Même principe que pour San Francisco ! Quelques photos pour vous faire patienter jusqu’à juillet, que je fasse les articles sur chaque journée. Bien évidemment, vous n’aurez pas directement accès au plus belles photos, il faut bien faire durer le suspense !

Au programme :

– Dimanche 19 Mai : Départ pour La Havane en Tupolev (avion russe), pas super rassurée pour ma part !
Après midi, découverte de la Havane.
– Lundi 20 et mardi 21 Mai : La Havane
– Mercredi 22 Mai : Départ pour Cienfuegos et visite ville sur la journée
– Jeudi 23 Mai : Départ pour Trinidad et visite du village sur la journée
– Vendredi 24 Mai : Visite de Trinidad et plage
– Samedi 25 Mai : Retour vers la Havane, dernier au revoir à cette ville de malade. Direction aéroport pour le décollage à 5h du matin le dimanche…

Publicités

Tula !

27 Mai

Samedi 18 Mai :

Entre le retour de San Francisco et le départ pour Cuba.

Site toltèque où je voulais aller depuis un bon moment maintenant ! Situé à 2h et quelques de Mexico, vers le nord. Totalement déçue comparé à tout ce que j’avais pu voir et lire sur cet endroit. L’attraction est la pyramide occupée par ces fameux « totems », sculptures de femme de 4,5m de haut environ. Il n’y en avait que 4 au sommet dont 2 étaient des reconstitutions… Après ça, rien de bien attractif…

Sur l’autre partie de la journée, nous sommes passés par le village de Tepotzotlan, connu pour son couvent. Son centre et Zocalo étaient très mignons mais malheureusement, pas de photos ! Et son couvent était soit disant « un des plus beaux d’Amérique Latine », mais QUE NENNI, celui de Oaxaca conserve largement sa première place !

Nous étions accompagnés de notre couple d’amis lyonnais (Florent et Louise) et de leur colloc, Mathieu.

 

San Francisco ! – Histoire de patienter.

27 Mai

Grand retour sur le blog, juste un passage de quelques minutes !

Je ne vais pas faire un ou plusieurs articles sur San Francisco, tout simplement parce que je n’ai absolument pas le temps !
Je les ferais en juillet, une fois en France, histoire de ne pas les bâcler…
Cet « article » va donc contenir quelques photos de nos 4 jours à San Francisco, vous montrant les endroits incontournables ou quartiers visités ! Et le développement des journées, ce sera donc pour plus tard !

 

Programme du voyage :

 

– Dimanche 12 mai : envol pour SF. Arrivée là bas autour de 1h du matin…

– Lundi 13 mai : Visites de différents quartier : North Beach – Chinatown – Downtown – Fisherman’s Wharf. Le tout en se contentant de ne faire QUE apercevoir le tant attendu Golden Gate Bridge !

– Mardi 14 mai : Chinatown (aux pieds de notre Hostel) – Civic Center – Haigh – Castro (quartier gay) – Mission (quartier latino) – Balade en bateau sous le Golden Gate et passage devant Alcatraz.

– Mercredi 15 mai : Journée à vélo pour passer sur le Golden Gate et aller de l’autre côté de la baie – Retour au Fisherman’s Wharf – Coit Tower dans North Beach avec une vue à 360 degrés sur la ville – Shopping minimaliste dans le downtown et enfin coucher de soleil sur le Golden Gate depuis Ghirardelli Square.

– Jeudi 16 mai : Japan Town – Golden Gate Park (équivalent de Central Park mais en beaucoup plus sauvage) avec le musée de Herzog & De Meuron (architectes suisses) – Haigh (quartier hippie) – Passage par le MoMa de SF. Et le soir, direction l’aéroport pour un retour vers la terre mexicaine !

 

Costa Rica – Dominical – Jour 3

30 Avr

Jeudi 28 Mars :

Dernier jour au paradis ! Pour ce dernier jour : repos ! Nous sommes allés à un Beach Club, qui s’est avéré être un échec (complexe comprenant piscine à l’eau dégueu, restaurant au service le plus lent du monde et la plage qui n’était pas la leur, donc BIEN !

Nous avons donc passé notre aprèm sur la plage, à l’ombre des palmiers pour Florette et moi, peureuses de souffrir encore plus (Cf. coups de soleil de la veille grâce à ce cher snorkel !). Julie, Sylvain et Jules ont eux, passé un bon moment de leur temps dans la mer, qui atteignait une 30aine de degrés… Donc pas du tout rafraichissante ! Heureusement, un bras d’eau douce traversait la plage, nous permettant de nous rincer. Plage paradisiaque, encore une fois ! La jungle « envahissant » la plage, le paradis ! Je vous laisse avec les photos qui parlent d’elles mêmes. D’ailleurs, vous y trouverez 3 photos de notre hôtel-tente, le top du top !

Levés tôt le lendemain, pour prendre la route et regagner San José afin d’y prendre l’avion pour retourner vers Mexico. Sur la route : pause crocodiles énormes obligée !

Costa Rica – Dominical – Jour 2

23 Avr

Mercredi 27 Mars :

Levés très tôt pour cette tant attendue journée ! Au programme : Plongée pour Sylvain et Julie et Snorkeling (masque + tuba) pour Florette, Jules et moi ! (Nous n’avons pas fait de plongée car d’un, beaucoup trop cher pour nous et de deux, on serait restés une 20aine de minutes sous l’eau, ce qui ne vaut, absolument pas la peine !). Nous sommes donc, comme à notre habitude, très ponctuels : 7h, au local proposant l’activité. Et là, à notre grand regret, on nous annonce que notre rendez-vous n’était que demain (problème d’entente sur la réservation avec l’agence). Cependant, une famille de touristes avait apparemment réservé leurs places, sans donner suite, et, en effet, n’étant jamais arrivés, nous avons pu prendre leur place !

Donc nous voilà partis pour une bonne demi-journée en pleine mer, « plongeant » tout près d’une ile (paradisiaque, soit dit en passant), située à 1h30 de bateau de la côte. Mais, bien évidemment, avant de partir, petite frayeur de ma part, voulant absolument feuilleter le livret montrant les espèces sous-marines pouvant être observées ! ET : dernière page => REQUINS ! On a eu droit aux requins marteau, tigre, bouledogue… (les deux derniers attaquant l’homme, bien évidemment). Heureusement, les guides m’ont tout de suite rassuré m’annonçant  que des requins tigres, il n’y en avait pas et que des requins bouledogue, ils en avaient vu 1 en 6 ans d’excursions… Nous voilà donc partis, passant par une plage paradisiaque. Depuis la mer, on pouvait observer la « lisière » de la jungle, donnant directement sur le sable volcanique. Au loin s’étendait cette jungle, reprenant le relief montagneux des terres. Une heure et demi plus tard, nous voilà, débarquant sur la fameuse île envahie de crabes, Bernards L’hermites et de gros lézards marchant sur l’eau  : magnifique ! Petite pause de 20-30 minutes permettant de se mettre en conditions. La journée comprenait 2 plongées de 40 minutes pour les uns, 2 snorkeling de 40 minutes pour les autres. On lâche, en premier, depuis le bateau,  les plongeurs, et ensuite c’est pour nous (accompagnés d’un guide, même pour le snorkeling, afin qu’il nous montre les choses à voir). Ni une, ni deux, on se jette à l’eau ! Je ne réfléchis pas, aucune peur. Et, en effet, AUCUNE peur, puisque, quand le guide cri « Requiiiin », je me précipite vers lui afin de le voir. Bien évidemment, nous connaissons dorénavant ma chance avec tout ce qui est requin ou requin baleine : il est passé sous moi, mais PAS VU ! Pourtant, c’était un pointe noire (requin inoffensif qui s’empresse de partir dès qu’il voit un homme s’approcher), d’environ 1,80m… Autant vous dire que, avec toutes mes peurs que j’ai vaincues entre le Mexique et le Costa Rica… Je suis parée pour les 500 années à venir ! Bref, continuons : une diversité de poissons de pleins de couleurs différentes ! On a même pu « caresser » un poisson globe (pas celui avec les piques de l’article sur La Paz), qui est un poisson noir tacheté de points blancs… qui, quand il stresse pour telle ou telle situation, se gonfle et donc se retrouve avec un joli petit double menton ! Au toucher, très gluant. Mais il avait tellement peur le pauvre que le guide s’est empressé de le relâcher.

Sur le chemin du retour, nous avons eu la chance de voir toute une « meute » de dauphins, avec plein de petits bébés, qui n’ont pas pu s’empêcher de jouer avec le bateau et de faire les beaux devant nous ! En ce qui concerne les photos sous l’eau, elles sont toutes de l’appareil de S&J. Et surtout, elles ont toutes été prises par eux, durant leur plongée, voyant des poissons totalement différents des nôtres (Cf. la profondeur). Ils ont même eu la chance de voir une raie et une murène (magnifique photo de cette dernière !). Ils nous ont ensuite donné l’appareil pour notre deuxième snorkel… Mais le souci était, bien évidemment, que nous étions dans un endroit avec moins de récifs, donc moins de choses à voir ! De plus, l’appareil commençait à faire des siennes et l’objectif était envahi par la buée… Donc autrement dit, vous ne verrez qu’une seule photo de nous : la dernière !

P.S : Après notre fabuleuse journée, petite halte à une Cascade tout prés de l’hôtel.

Costa Rica – Dominical – Jour 1

21 Avr

Mardi 26 Mars :

Dès le matin, direction Dominical, autrement dit, en langage plus connu : PLAGE ! Environ 5h de route pour y accéder. MAIS, nous avons fait de petits arrêts sur la route : tâter le sable noir du Costa Rica, sable volcanique et passer l’après midi, à 1h de route de notre destination, dans une piscine à débordement, d’un hôtel, surplombant l’Océan Pacifique. Le Paradis.

Le soir, nous sommes donc arrivés à notre hôtel, perdu dans la nature mais tout près du village de Ojochal. L’hôtel, le plus parfait du séjour. Chambres composée de la partie nuit (avec le lit) et de la partie douche, le tout entouré d’une toile tendue, tout le même fonctionnement d’une tente classique mais en beaucoup plus classe puisque nous avions notre petite terrasse perso surplombant le vide, avec tout près, un petit cours d’eau.

Costa Rica – Monteverde – Jour 2

17 Avr

Lundi 25 Mars :

Journée forte en sensations ! Le matin, rien de mieux que de commencer avec de l’accro-branche, appelée ici du « Canopy ». En fait, ici, les parcours avec des planches en bois, des tunnels… n’existent pas ! Ce ne sont seulement que des tyroliennes, survolant la canopée ! J’ai entendu dire que cette activité venait notamment du Costa Rica. Donc autant vous dire qu’on s’attendait à quelque chose d’impressionnant… En en effet, ca l’a été ! Etape incontournable, dès la première seconde, quand on arrive sur le site : Tarzan Zwing. En quoi cela consiste ? Monter sur une plateforme à plus de 5m de haut, se faire attacher et se faire lâcher dans le vide et faire des va et vient (point le plus haut : environ 15-20m), suspendu comme Tarzan à sa liane. Evidemment, moi et mon vertige étions au RDV ! Donc, allez, n’exagérons pas… 5 bonnes secondes pour monter chaque marche menant à la plateforme. Parce que oui ! Si l’on voit le vide sous les marches, ca s’avère assez compliqué (en langage archi : absence de contremarche). Bref, nous voilà tous lancés un par un dans le vide (sauf Sylvain qui avait su se débrouiller parfaitement pour ANNULER sa place, ayant le vertige également). Des cris, des hurlements se sont fait entendre par les 3 filles… Evidemment, Jules nous l’a fait en mode silencieux, mais bon, ça, c’était à prévoir ! Bref, en marche pour le parcours, où nous sommes vite arrivés à 37m de hauteur.. Hauteur à laquelle mes larmes m’ont obligé d’arrêter… Oui, entre les larmes de Florette et les miennes, le voyage au Costa Rica était fabuleux ! ahah. Bon bref, donc me voilà redescendue, faute de ne pouvoir avancer plus ! Jules, Julie et Florette ont donc fini le parcours en beauté, puisqu’ils ont terminé par une tyrolienne de 800m de long, perchée à environ 100m de haut (si ce n’est pas plus) !

Deuxième étape VERTIGE de la journée : les fameux PONTS SUSPENDUS du Costa Rica. Petite randonnée à travers la jungle avant d’accèder aux 5 ponts du site. Des oiseaux, et… une MYGALE ! Otra vez ! Florette et les larmes de croco, otra vez aussi ! Deux jours forts en émotions puisque je vous le rappelle, elle avait eu droit à une autre la veille, durant notre visite nocturne. Mais là, il faut le dire, c’était LA confrontation ! La mygale se trouvait au milieu du chemin qui faisait 1m de large à tout péter… Donc Florette a du ENJAMBER la bestiole ! Bref, plus de peur que de mal… Mais elle peut être fière d’elle dorénavant ! Venons-en aux ponts ! Le tout premier était gentil : 17m de haut. Autant vous dire que je tremblais comme un Yorshire… Surtout avec Sylvain, qui faisait son malin (après avoir échappé à la Canopy, il avait de quoi !) en arrivant en courant derrière moi et en sautant sur le pont, faisant tout bouger… Parce que OUI, même tout seul sur le pont, tu as l’impression qu’il va se décrocher tellement ce n’est pas stable ! Et pour clôturer le tout : revêtement de sol transparent, histoire d’être bien attiré par le vide ! Bref, nous avons tout de même franchi le plus haut : 46m qui était aussi le plus long : 300m… Vue magnifique, sur la jungle, à perte de vue… Très bonne journée. Fière d’avoir vaincu ce vertige !